Moi, féministe sous emprise


2021, Choisir / jeudi, mai 27th, 2021

Hannah Gore se définit comme féministe, comme beaucoup de jeunes femmes de sa génération. Elle sait ce qu’elle veut, mais se sent un peu seule lorsqu’elle quitte les États-Unis pour la France. Alors quand un gentil jeune homme l’aborde, elle se laisse séduire. L’emprise s’installe tout doucement, elle ne voit – presque – rien venir, elle tient, se croit forte, s’éloigne plusieurs fois, mais toujours revient. Jusqu’au jour où… Dans ce récit sincère, Hannah se livre et interroge la femme moderne qu’elle est.

 » Avec ce projet, je me suis rendu compte à quel point il était difficile de raconter ma propre histoire, surtout quand c’est une histoire qui pourrait appartenir à de nombreuses personnes. Je ressentais une responsabilité pas seulement vis-à-vis moi-même, mais aussi de celles qui ont témoigné pour le podcast. Le « je » est difficile à utiliser quand on est journaliste, d’autant plus quand on se rend compte que nous ne sommes pas les seuls à avoir vécu ce que nous racontons.  » Hannah Gore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *